août 28

Une image ne fait pas une « star », personnage à la fois familier et lointain, qui s’inscrit durablement dans la mémoire collective de plusieurs générations.

Mireille Darc, Brigitte Bardot, Jean Gabin, Alain Delon ou Jean-Paul Belmondo, bien sûr, appartiennent à ce monde poétique qui nous fait rêver.

La vedette aussi nous fait rêver, un moment, celui de l’image, de l’affiche qui laisse une trace mais n’imprime pas.

Pour être une star, il ne suffit même pas d’additionner les images.

Il faut que celles-ci s’inscrivent dans un scénario ou mieux, une histoire qui nous touche, nous concerne, nous rapproche ou nous éloigne paradoxalement.

Il faut aussi que leur vie témoigne de valeurs que nous partageons ou rejettons.

La séduction viendrait de l’extrême : une femme fatale, un mauvais garçon. Et bien rares sont ceux ou celles, qui, comme Mireille Darc, échappent au cliché.

Un charme fou pour faire tourner les têtes et les compteurs, une femme délicieuse et mystérieuse que la presse people s’échine à égratigner. De belles histoires d’amour qui la rendent tellement attachante.

Une merveilleuse actrice qui sait nous séduire ou nous faire rire.

Hélas aussi pleurer, ceux qui l’ont approchée.

Pino triste

Répondre